Actualités

Un nouveau lotissement fait débat au conseil

La municipalité s’apprête à convertir les terrains situés le long du Chemin noir, au pied du parc du château de Nilvange, en lotissement. L’opposition ne l’entend pas de cette oreille et demande un débat public.

77 ares de terrains en friches, au pied du château de Nilvange, étaient au cœur des débats du dernier conseil municipal. Sises le long du Chemin noir, ces parcelles communales sont actuellement laissées aux riverains en guise de jardins ouvriers, mais sans autorisation formelle. La majorité entend les utiliser pour un projet de lotissement. Une première rencontre entre le promoteur, Alila , et le conseil municipal, devait rassurer les élus sur un projet qui prendra place à proximité immédiate des remparts du Château et du parc classé.

«  Ce terrain présente deux points importants et délicats  », explique le promoteur. Il est soumis aux règles des bâtiments de France et à l’approbation de ses architectes. De plus, le site ne présente pas une topographie avantageuse, mais nous avons pour ambition d’en préserver le cadre en réalisant des poumons verts, ainsi que des bâtiments de faible importance.  »

« Une dissimulation »

Les prémices de ce projet étaient à peine présentées par le promoteur que l’opposition dénonçait «  une dissimulation  » de la part du maire et des élus de la majorité. «  Vous nous présentez un projet qui semble être une belle ébauche et que je ne remets pas en question , explique Alexandra Pinna. Ce qui me pose problème, je vous le dis les yeux dans les yeux, c’est que nous avons débattu longuement ensemble, au sein du conseil municipal du plan d’aménagement et de développement durable (PADD) de la commune. À aucun moment les parcelles visées par ce projet n’avaient été évoquées et érigées en termes d’habitat. Compte tenu du caractère important de l’entreprise, je demande que le projet soit débattu en conseil et suivi de réunions publiques.  » Et l’élue d’opposition d’insister : «  Ce projet a une importance considérable, impliquant la démographie du secteur. Sans cette consultation, le PLU n’aura pas été réalisé dans les règles. Nous sommes mis au courant d’un projet qui sort d’on ne sait où. Vous vous assaillez sur la démocratie locale M. le maire !  »

lotissement

 

La réponse de la municipalité n’a pas tardé. «  Du foncier à Nilvange, il n’y en a pas des masses. Peut-on refuser cette opportunité ?  » interroge Jean-Paul Toczek, adjoint au maire chargé des travaux. Un argumentaire qui n’a pas tout à fait convaincu l’élue d’opposition.

Retour à la liste des actualités

Partagez sur