Actualités

Un musée du cirque pour le château de Nilvange

Amoureux fou du cirque, Vincent Ormasti a réuni une incroyable collection de milliers d’objets dédiés à cet univers féerique et à ses étoiles. Le château de Nilvange accueillera bientôt ces trésors dans un véritable musée du cirque. L'ouverture est prévue en 2017.Imaginez M. Loyal ouvrir les portes du château de Nilvange et la bâtisse historique prendre des airs de piste aux étoiles… Autour de l’incroyable collection de Vincent Ormasti, l’idée décalée séduit et un musée va ouvrir ses portes.

La maison du directeur devient la maison du cirque » L’idée fait encore sourire Moreno Brizzi. Mais d’ici le printemps prochain, le château de Nilvange, ancienne demeure du directeur des usines sidérurgiques de la SMK, accueillera bien un musée du cirque !

Dans la vallée industrielle, le projet paraît décalé mais assumé par le premier magistrat Nilvangeois. « Dans une époque noire, contre la montée des extrêmes, il faut de la gaieté, de la couleur, du rire… et c’est ce qu’amène le cirque. »

À l’origine de cette histoire, Vincent Ormasti. Amoureux de l’univers circassien depuis ses trois ans, le jeune homme originaire d’Audun-le-Tiche a réuni une collection impressionnante : des milliers d’objets de toutes sortes, affiches, photos, costumes, modèles réduits… Bien plus qu’un collectionneur acharné, Vincent connaît intimement le monde du cirque où il a su tisser des liens forts jusqu’à se voir confier la direction du cirque Médrano en 2012. Les deux pieds dans les chapiteaux dont il rêvait enfant, sa passion est resté intacte et sa collection s’est enrichie d’autant de cadeaux d’artistes ou de pièces rares dénichées au hasard des rencontres comme un portrait numéroté d’Achille Zavatta, offert par sa veuve, ou le chapeau pailleté de Sergio, incontournable M. loyal des soirées cirque télévisées…

De retour dans la vallée de la Fensch, naît l’idée de partager ses souvenirs. « Au départ on cherchait juste une salle pour une expo… », glisse Vincent.

Invités dans le petit local dédié à l’association Vos Yeux plein d’étoile où s’entassent pour l’heure ses trésors, les élus du bureau municipal n’ont pas pu rester indifférents. Que l’on craque pour Dumbo ou pour les souvenirs de La Piste aux étoiles , « on a été emballé », assure Moreno Brizzi. L’idée d’un véritable musée s’impose. « En parallèle on cherchait une destinée pour le château, plusieurs projets avaient été évoqués mais on tâtonnait… Vincent arrive avec "son cirque" et tout est là. » Ou presque. Les petites mains s’activent encore pour finaliser les imposantes maquettes qui permettront de découvrir l’évolution historique du cirque des années 1900, jusqu’aux dernières technologies numériques… Une dynamique bénévole s’est déjà créée autour du projet. Toute une équipe est mobilisée autour de Vincent et prête à sacrifier quelques soirées et week-end pour faire vivre cette aventure. Avec l’appui de la municipalité - et des aides demandées à la communauté d’agglomération et au conseil départemental - les choses sérieuses démarreront après les Journée du patrimoine, pour aménager le rez-de-chaussée du château. Le parc restera en accès libre mais complétera la balade pédagogique et féerique. Lions, éléphants ou tigres (en résine grandeur nature) pourraient en être les nouveaux locataires. « Au-delà du musée, le projet est d’emmener le visiteur en immersion dans l’univers du cirque et dans les valeurs qu’il porte », complète Moreno Brizzi. Une école du cirque est, par exemple, d’ores et déjà programmée pour l’été prochain.

« Le monde du cirque est connu sans vraiment l’être , explique Vincent. Le challenge est de le faire comprendre. Le cirque ça peut être une société cosmopolite parfaite. Liberté, égalité, fraternité pourrait être inscrit au fronton de chaque chapiteau. » Tout un monde à découvrir.

Découvrez plus d’images sur notre site internet www.republicain-lorrain.fr

« Dans une époque noire, il faut de la gaieté, de la couleur, du rire… »

Lucie BOUVAREL. (article RL)musee du cirque

Retour à la liste des actualités

Partagez sur