Actualités

LA PROPRETE, C'EST L'AFFAIRE DE TOUS!

propreteDepuis un an, la municipalité de Nilvange multiplie les efforts pour sensibiliser la population au respect de la propreté. Les décharges sauvages restent un problème mais la propreté des trottoirs s’améliore.
l y a un an, la Ville de Nilvange a engagé une opération coup de poing pour démontrer aux habitants que la propreté est l’affaire de tous. « Les services techniques, mais aussi administratifs et les élus, se sont promenés dans les rues pour ramasser les papiers et rencontrer des habitants des quartiers », explique Moreno Brizzi, le maire. « S’entendre dire que de ne pas déposer les immondices dans les poubelles prévues à cet effet permettait de préserver les emplois du service d’entretien de la ville méritait bien une explication ! La propreté, c’est l’affaire de tous, et ce, chaque jour de l’année. Respecter la propreté de la ville, c’est se respecter soi-même. Le travail des équipes d’entretien mérite tout de même un peu plus de considération. »
Petites améliorations
Un an après ces premières discussions avec les administrés, un premier bilan a été fait à l’occasion d’une rencontre entre les agents chargés de l’entretien de la voirie, le premier magistrat, son adjoint en charge des travaux, Jean-Paul Toczek, et Emmanuel Thiry, directeur des services.
Un échange riche qui a aussi permis de revoir les objectifs fixés et l’organisation du plan de nettoyage.
Les investissements ont été nombreux cette année pour le service d’entretien. « Un véhicule électrique, muni d’une réserve d’eau, permet de disposer d’un pistolet à haute pression, note l’adjoint aux travaux. Des souffleurs ont été acquis et vingt et une stations canines ont été implantées, permettant d’offrir aux propriétaires de chiens des espaces de salubrités proches de chez eux. »
Malheureusement, les décharges sauvages restent une plaie pour la commune. « Notre équipe collecte pas moins d’un camion de déchets par semaine, composés de meubles, de vélos, de batteries de voiture,… », témoigne Jean-Paul Toczek qui tient quand même à souligner que « nous avons constaté une petite amélioration de la propreté des trottoirs ».
Léger mieux également du côté des déjections canines, qui sont moins fréquentes même si, « au vu des 16 000 sachets dédiés consommés en trois mois par la population, elles devraient être inexistantes ! » « C’est à se demander ce que les gens font de ces sachets destinés à recueillir les crottes de chien ? » , interroge encore l’adjoint.

UNE JOURNEE AVEC L'EQUIPE DE PROPRETE

La répartition des tâches entre les agents des équipes de nettoyage fait, à Nilvange, l’objet d’une véritable stratégie.
Les quatorze kilomètres de voirie de la ville sont répartis en quartier, partagés sur les différents jours de la semaine.
Pour ces agents, organisés en binômes, la journée débute à 8 h au local des services techniques de la ville. Raymond Binanzer et Michel Ruffenach composent la première équipe. Michel Bonaldo et Daniel Mesner, la seconde. Serge Martiny, le chef d’atelier, et Francis Bayer, technicien, répartissent les tâches.
La première consiste à sécuriser le carrefour pour la rentrée des enfants en classe. Une tâche que les agents assureront également à midi, à 13 h 30 et à 16 h. Leur tournée peut ensuite commencer avec pour objectif : le balayage des trottoirs, des caniveaux et la vérification des avaloirs permettant l’écoulement de l’eau.
Le chef contrôle la tâche terminée.
Les équipes sont polyvalentes. Les agents se doivent aussi d’être d’excellents maçons pour manier le marteau-piqueur et sceller des panneaux sur la chaussée. D’autres tâches les attendent encore comme aménager une salle à l’occasion d’un prochain loto, distribuer des affiches dans les commerces,…
Les binômes rendent ainsi de multiples services aux habitants.
 
Retour à la liste des actualités

Partagez sur