Actualités

Henri Ficht ne craint pas la chaleur

Malgré son grand âge, Henri Ficht, 94 ans, ne craint pas les fortes chaleurs de cette fin de semaine. « Des températures torrides sont annoncées, il n’est pas question que ma maison soit transformée en cocotte-minute  ! », lâche Henri.

Pour se protéger, cet habitant de Nilvange se plie à un rituel bien rôdé. « J’ouvre mes fenêtres au chant du coq. Un courant d’air emporte toute la chaleur accumulée dans la maison durant la nuit, et c’est seulement vers 9 h que je boucle tout pour conserver la fraîcheur », précise le nonagénaire, retraité de la SMK.

La mairie aux aguets

« Les élus de la municipalité me rendent visite régulièrement pour prendre des nouvelles », souligne Henri. « Nous avons repéré les personnes âgées vivantes seules, ou les personnes fragilisées, explique Jeanne Schmitt, première adjointe du maire. « Un agent administratif les contacte régulièrement par téléphone pour s’assurer que tout va bien. Nous mobilisons aussi le voisinage qui ne manque pas de vérifier si les volets sont ouverts et que les personnes ne manquent de rien. Quelques-unes ont besoin d’une attention toute particulière. Nous nous relayons pour passer un peu de temps en leur compagnie. Vérifier s’ils ne manquent de rien, si la maison est propre et par ces fortes chaleurs, s’ils s’hydratent régulièrement. »

FICHT

Retour à la liste des actualités

Partagez sur